SITES

LES SITES

Les œuvres sont exposées dans des maisons et ateliers de la vieille ville, pour la plupart construits à l’époque d’Edo selon des techniques traditionnelles. Dans vos déambulations entre les lieux d’exposition, vous pourrez apprécier le calme des rues et l’atmosphère relaxante de la ville.

尾賀商店

1

尾賀商店(総合案内所)
Oga-shôten (Centre d’information de la BB)

Ce bâtiment, chargé de plus de 150 ans d’histoire, était autrefois occupé par un magasin grossiste de sucre, qui après la deuxième guerre mondiale se transforma en commerce de chaussures. En 2007, il ré-ouvrit ses portes, cette fois en tant que café, galerie et boutique, devenant un espace créatif populaire. Dans sa galerie à l’architecture unique, autrefois utilisée comme garage, ont lieu de nombreux événements et expositions d’art.

旧尾賀邸

2

旧尾賀邸Ancienne Maison Oga

Les habitants du quartier y ont vu se succéder les locataires depuis le début de l’ère de Shôwa. Entre la fin de la guerre et la moitié des années soixante, la maison fut occupée par un marchand de combustibles. Elle devint par la suite pendant près de 40 ans une résidence connue comme la Maison Oga. Mr Naraoka, qui en est récemment devenu propriétaire, a investi la partie avant du bâtiment pour y ouvrir un magasin d’antiquités.

旧扇吉もろみ倉

3

旧扇吉もろみ倉Entrepôt Ogikichi

Une fabrique de sauce soja typique d’Ômihachiman – c’est ici que l’on entreposait le brassin. A son apogée, la fabrique produisait près de 50 000 shô (environ 90 000 litres) de sauce soja par an, mais l’entreprise fit faillite à l’ère Shôwa (1926-1989). On fit construire des murs de béton dans l’entrepôt, qui servit de cuisine pour la cantine de l’école locale. Aujourd’hui, le béton a disparu et a laissé place aux murs nus et au sol de terre d’origine, faisant de cet entrepôt un bâtiment rare et de grande valeur.

まちや倶楽部

まちや倶楽部MACHIYA CLUB

Dans ce grand espace se trouvait autrefois la brasserie Nishikatsu, qui existait depuis près de 300 ans lorsqu’elle cessa malheureusement de fonctionner en 2008. L’ancienne brasserie Nishikatsu était la seule à produire du saké originel d’Ômihachiman. En 2012, elle fut renommée « Machiya Club ». Elle est devenue depuis un point de rencontre pour les entreprises locales, et un lieu de promotion du renouveau urbain. On s’y sent comme dans un labyrinthe, avec ses nombreuses pièces autrefois utilisées dans les différentes étapes du processus de production du saké.

カネ吉別邸

5

カネ吉別邸Villa Kanekichi

Les bouchers Kanekichi sont les propriétaires actuels de cette villa. Bien que son histoire reste un mystère, on pense qu’avant de devenir la boucherie, fondée en 1896 et réputée pour sa viande de bœuf Ômi, elle était occupée par un marchand de bois qui aurait prospéré à l’époque Edo. Avec ses poutres impressionnantes, il se dégage de la bâtisse une force tranquille. L’un des charmes particuliers de cette villa est la verrière qui inonde de lumière l’arrière de l’entrepôt, lui conférant ainsi une aura de mystère.

藤ya

6

藤yaFuji-ya

Fuji-ya appartient à une branche de la famille Fujita, dont le terrain de la résidence principale est aujourd’hui occupé par le restaurant Sennaritei.
La date exacte de construction reste encore inconnue, mais l’on peut supposer que cette maison marchande, bien située et plutôt prospère, fait partie des plus anciens bâtiments de Ômihachiman, datant probablement de la mi ou fin Edo (1692-1867).
En 2010, elle faisait déjà partie des sites d’exposition de la BIWAKO Biennale.
De nos jours, grâce aux efforts attentifs d’entretien de Mr. Fujiki, Fuji-ya est devenu un espace qui préserve l’esprit du bâtiment d’origine.

旧中村邸

7

旧中村邸Ancienne maison Nakamura

Nakamura Kyûbei était un vassal de Hidetsugu Toyotomi, et un samouraï devenu marchand. Sous le nom de Haiya Kyûbei, il travaillait dans le commerce de la chaux nécessaire au processus de teinture. Le bâtiment d’origine fut détruit en 1745 dans un incendie, puis reconstruit en 1855 par la sixième génération des Nakamura. Le caractère 中,
« naka », est à ce jour encore visible sur la porte donnant sur la rue.

遠久邑八幡堀

8

遠久邑八幡堀OKUMURA Hachimanbori

Bien que l’on ne sache avec précision qui en était le propriétaire et quel usage en était fait à l’origine, on peut affirmer que cet espace fût particulièrement prospère parmi les entreprises qui bordaient le canal et livraient des marchandises dans tout le Japon. On peut donc imaginer qu’il servit à entreposer ces marchandises. Les murs de plâtre, ainsi que les poutres, furent rénovés à l’époque Heisei (1989-) avec des matériaux traditionnels, afin de préserver son aspect d’origine. Aujourd’hui, ce bâtiment abrite le magasin Ômi Tsukudani Okumura. On peut y trouver des poissons fraîchement pêchés du Lac Biwa par des pêcheurs de l’île d’Okishima. Okumura Hachimanbori est une destination populaire auprès des touristes comme des locaux.

八幡山展望館

9

八幡山展望館Point d’observation du Mont Hachiman

Accessible en seulement 4 minutes de tram, la cabine d’observation surplombe la ville d’Ômihachiman et offre une vision à 360° de son réseau urbain traditionnellement quadrillé. Perché au sommet de la montagne, le château de Hachiman-yama eût une courte et triste histoire : il tomba 10 ans seulement après sa construction, à la mort de son seigneur Hidetsugu, qui mit fin à ses jours par seppuku. Un mur de pierre du donjon, et des traces de l’aile ouest, sont tout ce qu’il en reste aujourd’hui. Promenez-vous dans les ruines, devenez témoins de l’histoire de son ascension et de sa chute. C’est avec une toute nouvelle perspective que vous ferez l’expérience des œuvres d’art.

村雲御所瑞龍寺門跡

10

村雲御所瑞龍寺門跡Zuiryû-ji

Ce temple au sommet du Mont Hachiman est le seul restant de l’École bouddhiste Nichiren. La mère de Hidetsugu Toyotomi (et sœur aînée de Hideyoshi Toyotomi), le fit construire pendant la période Azuchi Momoyama en l’honneur de l’âme du bodhi de Hidetsugu. Il fut à l’origine construit à Kyôto, puis déplacé en 1961 à sa position actuelle. Depuis le temple, vous aurez une vue magnifique d’Ômihachiman et du Lac Biwa.

寺本邸

11

寺本邸(BBショップ)
Maison Teramoto (Magasin de la BB)

La maison Teramoto aurait été l’une des premières fabriques de tuiles de Ômihachiman.
On estime que l’omoya (partie centrale du bâtiment) a environ 180 ans.
Durant la période Genroku (1688-1704), la famille Jinbei Teramoto de Fukakusa (Kyôto) établit une branche à Ômihachiman et se lance dans la production et le commerce des tuiles. L’espace adjacent à la maison, où se trouve actuellement le musée de la tuile, faisait partie de la fabrique jusqu’à ce qu’elle fasse faillite vers 1980.
Dans l’entrepôt se trouvent encore des outils tels que des spatules ou des modèles en bois utilisés par les artisans de l’époque.

喜多七右衛門邸

12

喜多七右衛門邸Maison Kita Shichiemon

Au début de la période Edo, la maison Kita Shichiemon faisait principalement office de distributeur de tatami et de chanvre en gros. Le daimyo local Nobunaga Oda lui-même y commanda des tatamis pour son usage personnel. Kita Shichiemon continua de vendre des tatamis à travers tout le pays jusqu’à la mi-Taishô (1912-26). Ce bâtiment est la trace du succès, à la fois des affaires de Kita Shichiemon, et des marchands Ômi.

ティースペース茶楽

EXT

ティースペース茶楽
Espace à thé SARAKU